NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...

Quand Nantes se la raconte ... Son passé, son histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES CINQUANTES OTAGES - GUY MOQUET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LES CINQUANTES OTAGES - GUY MOQUET   Mer 18 Juin - 21:16

LES CINQUANTES OTAGES - GUY MOQUET

En représailles à l'assassinat du lieutenant colonel Karl Hotz, près de la cathédrale le 20 octobre 1941 par des résistants communistes, Hitler ordonne l'exécution immédiate de 100 otages, chiffre ramené à 50 par le général Otto von Stülpnagel. Sur les cinquantes, deux seront aquittés et 48 d'entre eux sont fusillés le 22 octobre sur leurs lieux d'emprisonnements soit seize à Nantes sur le champ de tir du Bêle, 'rue Claude et Simone Millot' (résistants nantais victimes de la barbarie Nazie), vingt-sept à Châteaubriant et au fort du Mont-Valérien, à l'ouest de Paris.

Les plus connus sont Guy Môquet, Alexandre Fourny, Léon Jost, Jean-Pierre Timbaud et Charles Michels.



Guy Môquet, 17 ans, est mort le 22 octobre 1941 à Châteaubriant, il était le plus jeune des quarante-huit otages fusillés. Son nom est associé à celui des vingt-sept fusillés du camp de Choisel à Châteaubriant, est considéré dans l'histoire comme un des symboles de la Résistance française. Le lieu de l'exécution est connu depuis sous le nom de 'Carrière des Fusillés' ou 'La Sablière', en mémoire une sculpture monumentale de Antoine Rohal fut érigée.

Le nom actuel du cours, 'Cours des 50-Otages', lui est attribué à la Libération, le 20 octobre 1944 par le conseil municipal dirigé par Clovis Constant, en souvenir de cet événement. Pour cet acte de résistance, la ville reçoit également la croix de l'Ordre de la Libération des mains du général de Gaulle, le 14 janvier 1945, conformément au décret du 11 novembre 1941 qui élevait Nantes au rang de Compagnon de la Libération.

À l'extrémité nord se trouvent la place du Pont-Morand et l'esplanade des Cinq-villes-Compagnon-de-la-Libération où s'élève le Monument aux Cinquante Otages, conçut par le sculpteur nantais Jean Mazuet et réalisé en 1950 par l'entreprise nantaise de chaudronnerie Coyac. À proximité se trouve une statue en bronze du général de Gaulle, œuvre de l'artiste nantaise Françoise Boudier, inaugurée le 18 juin 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
 
LES CINQUANTES OTAGES - GUY MOQUET
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (RAT) Razz-Moquet'
» Jamaïque: Prise d'otages à bord d'un avion de CanJet
» Mexique: 17 touristes enlevés au Chiapas
» Newsletter
» Actu : Sept ouvriers pris en otages chez Joseph Erard au Noirmont

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...  :: HISTOIRE : LES GRANDS ÉVÉNEMENTS :: AU COURS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE-
Sauter vers: