NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...

Quand Nantes se la raconte ... Son passé, son histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES TROUPES ALLIEES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LES TROUPES ALLIEES   Mer 21 Oct - 19:07

LES TROUPES ALLIEES

Les Anglais : Le Royaume-Uni entre en guerre le 04 août 1914. Poussé par l’opinion, le gouvernement britannique, décidé en majorité à soutenir la France, lève ses dernières hésitations lorsque les troupes allemandes envahissent la Belgique. Il faut attendre le 31 août pour voir apparaître les premiers uniformes anglais dans les rues nantaises. L’accueil de la population nantaise et de sa Municipalité est cordial et chaleureux. Le maire met à disposition tout ce qui n’est pas déjà attribué aux troupes françaises et qui serait nécessaire au service de l’armée alliée. Ainsi est établie une liste de réquisitions d’une quarantaine de sites et bâtiments (Doc.).

L’occupation des immeubles par les Britanniques est soumise à une convention datant du 14 octobre 1914. La ville ne percevra pas de loyers mais que toutes les dépenses d’ordinaire assumées par elle telles que les frais de transport, les travaux d’adduction d’eau, les installations d’électricité… seront à la charge de l’armée anglaise. La mise à disposition durera tant que l’armée alliée en éprouvera le besoin. Le Royaume-Uni devra impérativement remettre en état les locaux réquisitionnés. En ce qui concerne la réquisition de matériel (habillement, campement et couchage), elle peut se faire auprès d’entreprises et d’artisans contre paiement.

Pour ce qui est de l’approvisionnement en animaux, denrées et marchandises, celui-ci peut s’opérer, d’une part, par l’achat direct et le paiement immédiat par l’officier commandant et, d’autre part, par réquisition évaluée et payée selon le règlement. Tous les ordres et les reçus de réquisition doivent être envoyés par le maire au Central Requisition Office installé à Rouen. De plus, tout un personnel médical tels que le Bureau d’hygiène et des docteurs est mis à contribution. Enfin, même la presse locale accueille les Anglais à bras ouverts : en effet, Le Petit Phare de M.George Schwob édite, du 7 septembre au 10 octobre 1914, une version anglo-saxonne de son titre. Si l’accueil est chaleureux, il ne tolère en revanche pas d’éventuels excès des anglais. Ainsi, en cas d’accidents ou de comportements désobligeants de leur part, une plainte peut être déposée auprès de la British Claims Commission. Le 21 novembre 1914, jour où les derniers britanniques quittent la ville (Le Petit Phare), plus de 150 000 de leurs hommes auront foulé les sols nantais ou nazairien.

Les Américains : Ils entrent plus tardivement en guerre, quand les allemands déclarent la guerre sous-marine à tous les navires qui commercent avec leurs ennemis. En juin 1917, ils rejoignent ainsi Saint-Nazaire, qui devient une de leurs portes principales d’entrée en Europe. Les esprits sont lassés des combats, le moral de la population tient cependant grâce à la propagande et à la censure. L’annonce de l’engagement américain provoque un regain d‘espoir et laisse entrevoir une fin de guerre proche et victorieuse.

Les ports de Nantes et de St-Nazaire deviennent les bases n°1 des américains, choisis car offrant les meilleures conditions d’installation et d’évacuation vers le Front pour les USA. Mais on doit cependant procéder à quelques aménagements palliant les insuffisances de ces sites, comme le doublement de la voie ferrée à hauteur de Nantes. Il a aussi fallu subvenir aux besoins américains en mettant à disposition, par réquisitions ou locations, une trentaine de sites nécessaires à leur établissement pour le cantonnement des troupes, le stockage du matériel, et l’accueil des blessés américains.

Ainsi, pendant l’année 1918, Nantes vit au rythme des fêtes patriotiques américaines. Le 02 février 1918, date d’anniversaire de Lincoln, une réception est organisée à l’Hôtel de France en l’honneur du consulat des USA. Mais des festivités telles que la célébration de l’Independence Day les 4 juillet 1917 et 1918 donnent la possibilité à la population nantaise de participer à cet hommage, selon la mode américaine. Mais le plus grand honneur fait aux alliés outre-atlantiques est certainement l’adoption de St Mihiel, libérée conjointement par Français et Américains. Au-delà de l’intervention militaire sur le front, les Américains mènent aussi des actions humanitaires à l’arrière, comme des campagnes contre la tuberculose ou l’alcoolisme.

Cependant, on note une évolution des comportements des Nantais à l’égard des soldats US après la signature de l’Armistice. L’hospitalité fait désormais place à l’hostilité. S’ils symbolisaient en 1917 l’espoir d’un dénouement proche et heureux, on leur reproche maintenant les réquisitions estimées quelquefois abusives, leur responsabilité dans l’inflation, la vitesse excessive de leurs automobiles, la position de Wilson face au Traité de Versailles. En 1919, 269 plaintes sont déposées à leur encontre (Doc.). Mais les USA remboursent les dommages que leurs troupes ont causées. Notons que le comportement des soldats US a aussi changé : un relâchement de la discipline, une hausse des brutalités à l’égard des civils sont à signaler. Ces épisodes existaient certes depuis le début de la guerre, mais après l’armistice, la patience des français envers les américains a pris fin.

L’accueil des américains par la Municipalité est empli d’un enthousiasme et d’une cordialité sincères. Ils seront 200 000 à Nantes entre 1917 et 1920. Leur engagement dans le conflit redonne espoir à la population même si la réalité des relations entre les troupes alliées et les habitants s’avère parfois difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
 
LES TROUPES ALLIEES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle des troupes
» Théâtre à Attre
» LRT EDITIONS
» Massacres de Sétif , Guelma et kherrata
» ma petite troupe !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...  :: HISTOIRE : LES GRANDS ÉVÉNEMENTS :: AU COURS DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE-
Sauter vers: