NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...

Quand Nantes se la raconte ... Son passé, son histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 UN LONG CHEMIN AVANT L'ABOLITION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: UN LONG CHEMIN AVANT L'ABOLITION   Lun 2 Nov - 0:06

LE COMMERCE COLONIAL

Les premières colonies françaises d’Amérique apparaissent au 17è siècle. Les Pays-Bas, l’Angleterre, la France, l’Espagne et le Portugal se répartissent alors des territoires plus ou moins récemment découverts. Sur place, les modalités d’exploitation se structurent. Le système de la plantation se développe ainsi que de nouvelles logiques économiques.

Le besoin en main d’œuvre devient de plus en plus important. Les "engagés blancs" ne peuvent combler à eux seuls la demande. La traite atlantique* est donc vue comme une solution. Au 18è la France affirme son rang de grande puissance coloniale. Juste après l’Angleterre, elle devient, la deuxième puissance commerciale européenne et le deuxième pays négrier d’Europe.

*La traite atlantique consiste à déplacer par la force des populations du continent africain vers le continent américain. L’enrichissement vient de leur vente auprès des colons et de celle des produits obtenus grâce à leur travail dans les colonies (sucre, café…). On parle de "commerce triangulaire" lorsque les navires partent d’Europe vers le continent africain (pour acheter les captifs contre des produits européens) puis une fois les cales chargées de captifs se dirigent vers le continent américain. Les captifs sont vendus dans les colonies contre des produits exotiques destinés à la vente en Europe.

En opposition, le "commerce en droiture" ne pratique pas la traite des esclaves. Il se fait directement entre Europe et Amérique.


Dernière édition par Renaissance le Mer 11 Jan - 17:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: SAINT-DOMINGUE (ACTUEL HAITI)   Lun 2 Nov - 0:11

SAINT-DOMINGUE (ACTUEL HAITI)

Découverte par Christophe Colomb en 1492, l’île d’Hispaniola située dans les Antilles,est d’abord sous domination espagnole. Mais peu à peu la présence française s’affirme dans la partie occidentale de l’île. En 1697, par le Traité de Ryswick, la France obtient cette partie de l’île et la colonie française s’établit.

Cela permit à la France de devenir le premier producteur mondial de sucre dès les années 1740, le sucre étant une denrée fort chère et exportable. Louis XIV renforçait ainsi les intérêts des négociants français, situés notamment à Bordeaux, Nantes et Lorient, et préoccupés par le commerce atlantique. L’île de Saint-Domingue est surnommée, la "Perle des Antilles" devient d’ailleurs la principale colonie française. Elle sera la destination de la plupart des armateurs de navires de traite nantais au 18è, et le lieu privilégié de leur installation.


Dernière édition par Renaissance le Mer 11 Jan - 16:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LE PORT DE NANTES ET L'ARRIERE-PAYS   Lun 2 Nov - 0:14

LE PORT DE NANTES ET L'ARRIERE-PAYS

Le Port de Nantes connait une activité sans précédent au 18è siècle. De par son positionnement sur la façade atlantique et sa connexion par la Loire avec l’arrière-pays jusque Paris, il concentre un nombre important d’armateurs et de négociants français et étrangers.

Très impliqué dans le commerce triangulaire dès le début du 18è siècle, Nantes devient rapidement le premier port négrier de France et avec l’appui de la monarchie, l’un des principaux ports de commerce du royaume.

Cependant, le lit de la Loire en aval du fleuve devenant de moins en moins navigable pour des navires de fort tonnage, des ports comme Mindin, Paimboeuf ou encore Couëron en profitent pour devenir les ports de départ ou d’arrivées de ces imposants navires. Dans le même temps, ils augmentent les voyages en gabares à fond plat pour transporter les cargaisons de ces navires jusqu’au cœur de la ville de Nantes.


Dernière édition par Renaissance le Mer 11 Jan - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: PREMIER PORT NÉGRIER DE FRANCE   Lun 2 Nov - 0:17

PREMIER PORT NÉGRIER DE FRANCE

Entre le 16è et le 19è siècle la plupart des pays européens participent de près (armement des bateaux) ou de loin (financement ou filiales commerciales dans les grands ports européens ou fourniture de l’équipage) au commerce de la traite. Toutefois certains pays et villes portuaires en tirent de plus grands bénéfices. C’est le cas de la France et en particulier de Nantes surtout à partir de 1716, quand comme, Bordeaux, Rouen et La Rochelle, elle obtient le droit de s’y livrer officiellement (droit jusque-là réservé aux Compagnies de commerce à monopole comme la Compagnie des Indes).

Nantes va devenir le premier port négrier de France en assurant plus de 42% des départs d’expéditions de traite entre 1707 et 1793. Des familles d’armateurs se spécialisent dans ce commerce tout comme de nombreuses activités économiques de la ville et de la région.


Dernière édition par Renaissance le Mer 11 Jan - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LES NÉGOCIANTS NANTAIS   Lun 2 Nov - 0:20

LES NÉGOCIANTS NANTAIS

Grâce à la prospérité du port de Nantes, une importante communauté marchande se développe et règne sur l’activité du port. Il s’agit d’une bourgeoisie aisée ayant largement tiré profit du commerce de la traite des noirs et du commerce colonial. Elle affiche sa richesse en construisant des hôtels particuliers luxueux le long de la Loire notamment sur l’Île Feydeau et le Quai de la Fosse.

A l’intérieur des logements des négociants, des objets évoquent encore leur fortune : meubles et objets en 'bois des îles', porcelaine de chine ramenés par la Compagnie des Indes, toiles imprimées aux motifs exotiques. Des éléments de décor associés à 'ces messieurs du négoce nantais'.


Dernière édition par Renaissance le Mer 11 Jan - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LES TOILES IMPRIMÉES   Lun 2 Nov - 0:25

LES TOILES IMPRIMÉES

Les toiles imprimées peuvent représenter à elles seules jusque 80% de la cargaison de départ d’un navire négrier. Entre 1686 et 1757 pour ne pas nuire à la production traditionnelle de laine, de lin et de soie, cette activité lucrative ainsi que les importations sont interdites en France favorisant l’achat à l’étranger (Hollande, Angleterre et Suisse) ou encore la fabrication clandestine.

La prohibition est levée en 1759 entraînant l’installation à Nantes de nombreuses manufactures de toiles imprimées. Parmi ses dernières, on peut citer : Gorgerat, Petitpierre, Favre, Pelloutier, Kuster, Bourcard, Roques et Simon.


Dernière édition par Renaissance le Mer 11 Jan - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: L'ABOLITION DE LA TRAITE ET DE L'ESCLAVAGE   Lun 2 Nov - 0:29

L'ABOLITION DE LA TRAITE ET DE L'ESCLAVAGE, UN LONG CHEMINEMENT

En France, la Révolution et les insurrections d’esclaves aux Antilles conduisent à une première abolition de l’esclavage. Le 04 février 1794, la convention nationale décide d’abolir l’esclavage dans les colonies françaises et d’accorder la citoyenneté aux hommes sans distinction de couleur. Les députés du commerce de Nantes envoient à la Convention une délégation pour exprimer leur opposition à l’arrêt de la traite. Selon eux, la survie économique du port impose le maintien du trafic négrier. Nantes ne fait donc pas à cette époque figure de ville abolitionniste.

Ce sera encore le cas en ce qui concerne la pratique de la "traite illégale", c’est à dire le trafic négrier pratiqué hors la loi, sous les deux restaurations et la Monarchie de Juillet. Durant cette période, Nantes pratiquera encore la traite, en retrouvant même sa place de premier port négrier français entre 1814 et 1831 et en armant 318 navires sur la période assurant 70 % des expéditions négrières.

En 1831, par le biais d’une troisième et dernière loi, la France interdit définitivement la traite négrière. Il faut attendre Victor Schœlcher et la Seconde République pour que l’esclavage soit enfin définitivement aboli en France et dans ses colonies le 27 avril 1848 avec la signature du décret d’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises.


Dernière édition par Renaissance le Sam 16 Jan - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UN LONG CHEMIN AVANT L'ABOLITION   

Revenir en haut Aller en bas
 
UN LONG CHEMIN AVANT L'ABOLITION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le long chemin menant à mon aquarium de rêve
» Je traine tout seul le long de la ligne de chemin de fers... Humeur
» BS3: Du Bugey à l'Avant-Pays Savoyard
» Abby avant la mise bas
» Long voyage quel est le meilleur transport ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...  :: HISTOIRE : LES GRANDES PÉRIODES NANTAISES :: UNE VILLE LIÉE A SON PORT DE COMMERCE-
Sauter vers: