NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...

Quand Nantes se la raconte ... Son passé, son histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE TUNNEL FERROVIAIRE DE CHANTENAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LE TUNNEL FERROVIAIRE DE CHANTENAY   Lun 23 Nov - 16:58

LE TUNNEL FERROVIAIRE DE CHANTENAY

Le Tunnel ferroviaire de Chantenay (en quatre ouvrages) est un ensemble de tunnels ferroviaires et de tranchées couvertes, long de 3,068 km qui a été creusé entre 1946 et 1955. Il permet le passage souterrain de la voie ferrée traversant le centre-ville de Nantes, en direction de Saint-Nazaire. Le plus long d'entre eux, le 'Tunnel de Chantenay' mesurant 1 191 m, est séparé des trois autres par la tranchée Babonneau. L'ensemble de ces ouvrages est précédé à son extrémité est d'une tranchée non couverte en sortie de la gare de Nantes longue de 532 m. Ensuite, sur un tronçon de 3,068 km de longueur allant de la Gare de Nantes à la Gare de Chantenay. (Ci-dessous, en 1954).



La galerie de la Bourse est la première tranchée couverte au nord de l'Hôtel-Dieu et sous le 'terre-plein de l'île Gloriette' d'une longueur de 737 mètres ; Suivi du tunnel de l'Héronnière, sous la rue de l'Héronnière et la rue d'Alger de 512 mètres ; Suivi de la galerie Saint-Louis, tranchée couverte passant sous la rue de Constantine, la place René-Bouhier et la rue de la Brasserie de 431 mètres ; Suivi de la tranchée Babonneau, tranchée non couverte, longeant la rue Babonneau de 197 mètres ; Et suivi du tunnel de Chantenay, entre la rue Babonneau et le sud-ouest du parc des Oblates, section de 1 191 mètres de long. (Ci-dessous, en 1955).



Après l'arrivée du rail dans la ville en 1851, la ligne de chemin de fer traversant le centre de Nantes en direction de Saint-Nazaire est construite en 1857. Partant de la gare de Nantes, alors dénommée la 'Gare d'Orléans', elle emprunte les quais de la ville le long de la Loire jusqu'à la gare de Chantenay, nécessitant l'installation de 23 passages à niveaux. La dangerosité des convois et l'encombrement urbain engendré amènent les autorités à envisager le contournement du centre-ville de Nantes à la fin du XIXe siècle.

La décision est prise en 1926, de combler les deux bras de la Loire autour de l'île Feydeau. Cela permet l'élaboration, en 1931, d'un projet d'enfouissement de la voie ferrée. Les crédits sont votés en juin 1934, puis juin 1939, mais la guerre freine les ambitions et dans un premier temps, on se contente d'un nouveau tracé aérien, au sud de l'île Feydeau, sur l'ancien bras de l'hôpital une fois comblé, qui est achevé en 1941. Après la fin de la seconde guerre mondiale, le 10 avril 1948, le Ministre des Travaux publics Christian Pineau accepte la poursuite des travaux d'enfouissement qui sont achevés en 1955. Le projet est financé par la S.N.C.F, l’État, le Département et par un emprunt contracté par la Ville et la Chambre de Commerce.

Dans le cadre de la reconstruction après les dommages occasionnés par les bombardement de 1943, les travaux de construction d'une voie enfouie sont entamés en 1946, notamment dans des zones où les habitations sont détruites (emplacement de l'actuelle médiathèque Jacques-Demy, etc.). Cette partie du tunnel passe rue de l'Héronnière, qui donne son nom à l'ouvrage, le 'tunnel de l'Héronnière'. Les travaux sont réalisés entre 1946 et 1950. Le 'tunnel de Chantenay' est percé dans la roche de 1946 à 1950, dans le sol de l'ancienne commune de Chantenay-sur-Loire, devenue quartier de Nantes, qui a donné son nom à l'ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
 
LE TUNNEL FERROVIAIRE DE CHANTENAY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Japon : le transport ferroviaire après la triple catastrophe
» Eygurande/Bort, le projet de contournement du lac de Bort
» tunnel de forçage
» Tunnel suspendu
» tunnel à galets = chauffage + climatisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...  :: HISTOIRE : LES MUTATIONS URBAINES :: LA RÉVOLUTION DES TRANSPORTS-
Sauter vers: