NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...

Quand Nantes se la raconte ... Son passé, son histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE BOUFFAY ANCIEN CENTRE DE LA VILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LE BOUFFAY ANCIEN CENTRE DE LA VILLE   Ven 14 Mar - 0:48

LE BOUFFAY ANCIEN CENTRE DE LA VILLE

Le Bouffay est le quartier historique du centre-ville de Nantes, après la chute de l'Empire romain d'Occident en 476, Nantes connaît une période de troubles et d'anarchie. Seul l'autorité de l'évêque de la cité, Saint Félix Ier, finit par s'imposer, gouvernant la ville pratiquement seul de 550 à 583. Ce dernier laissera le souvenir d'un administrateur hors pair, d'un diplomate avisé et d'un grand bâtisseur. Ainsi, non seulement on lui devra l'achèvement d'une magnifique cathédrale, mais aussi le creusement du canal qui porte actuellement son nom, au sud-est de la cité, et qui était destiné à lutter contre l'envasement du port situé au niveau de l'actuelle place du Bouffay.

Après la mort de Félix, Nantes sombre de nouveau dans une période d'insécurité. Charlemagne y établira un Comté, afin de lutter contre les incursions bretonnes. La rivalité entre le comte et l'évêque se fit alors incessante. Cette situation ne tarda à profiter aux normands qui attaquèrent une première fois la ville en 843, qu'ils pillèrent, massacrant la population réfugiée dans la cathédrale et tuant l'évêque Gohard. Puis de nouveaux raids eurent lieu en 853, 867, 886. Le dernier d'entre eux, en 919, videra quasiment Nantes de toutes sa population, les normands restant sur place pendant près de vingt ans. Il faudra attendre l'arrivée du jeune duc de Bretagne, Alain Barbetorte en 937, pour libérer la ville de leur emprise. Ce dernier fera de Nantes, enfin libérée, la capitale de son duché. Il fut ainsi considéré comme étant le véritable fondateur de la cité médiévale.

D'après les chroniques, la ville fut divisée en trois quartiers, dont l'un fut placé sous l'administration de l'évêque, les deux autres étant gèrées par le duc et ses compagnons d'armes. Ce découpage allait provoquer par la suite d'interminables conflits. L'ancienne enceinte gallo-romaine fut délaissée et un réduit fortifié fut construit autour du quartier épiscopal : il suffisait à lui seul à abriter la petite communauté urbaine qui se reconstituait, par l'apport d'une population de serfs fugitifs auxquels le duc avait accordé un droit asile sur ses terres. Après la mort d'Alain Barbetorte en 952, Nantes fut le théâtre d'une lutte d'influence entre les maisons comtales : celle de Nantes et celle de Rennes. Ce fut cette dernière, en la personne de Conan Ier le Tort, qui s'imposa en 988.

Après la disparition du comte Guérech de Nantes, il met la main, sans résistance, sur le comté de Nantes en 990 après la mort de son jeune héritier le comte Alain. Il fait construire une forteresse au sud-ouest de la ville, 'le Château du Bouffay' (côté ouest de la Place du Bouffay), près du confluent de l' Erdre et de la Loire et en confie la garde à son allié l'évêque Orscand. Ce palais comtal fut d'abord érigé semble-t-il en bois.

Il gardera sa fonction jusqu'à la construction en 1207 par Guy de Thouars, veuf de Constance, duchesse de Bretagne du premier 'château de la Tour Neuve' au pied de l'enceinte gallo-romaine de la ville alors circonscrit à l'actuel quartier du Bouffay et qui sera à l'origine du château des ducs, remplaçant ainsi le château du Bouffay.

Jusqu'au XIIIe siècle l'axe principal nord-sud de la cité liait le Port-Communeau, le long de l'Erdre au Port-Maillard, le long de la Loire. Il était composé des actuelles rues des Pénitentes, Saint-Jean, Saint-Vincent, de Briord, place du Pilori, rues des Chapeliers et des Petites-Écuries. Cette axe croise, sur la place du Pilori, la voie qui prolonge la route venant de Paris, et qui, commençant après l'accès par la Porte Saint-Pierre et la place Saint-Pierre, traverse la cité vers l'ouest, est appelée 'rue de la Chaussée' ; elle est constituée des actuelles rue Saint-Pierre, rue de Verdun (partie sud), rue de la Marne et rue de la Barillerie. La place du Pilori est alors le centre de la ville.

Les rues y sont étroites et on y note la présence de plusieurs maisons à colombage du XVe siècle, dont la fameuse 'maison des Apothicaires' (situé rue Carmes, à l'angle de place du Change), ainsi que 'l'hostellerie des Jacobins'  ou 'l'hôtel Saint-Aignan' (situé rue Saint-Jean).

Le quartier comptait aussi une des prisons de Nantes sous la Révolution, la prison du Bouffay. Jean-Baptiste Carrier, envoyé à Nantes pour réprimer les guerres de Vendée, y établit un tribunal révolutionnaire. Il tient régulièrement des discours du haut de la chaire de l'église Sainte-Croix et fait procéder à de nombreuses exécutions à la guillotine sur la place du Bouffay. Son nom reste associé aux massacres, aux fusillades et aux noyades de Nantes de 1793 et 1794.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: LE BOUFFAY ANCIEN CENTRE DE LA VILLE   Dim 4 Déc - 10:36

LA MAISON DES ÉCHEVINS



La Maison des Échevins fut démolie au début du XXe siècle afin d'élargir la voirie. Il ne subsiste aujourd'hui qu'une haute cheminée attenante au pignon d'une maison de la Place du Bouffay. Une plaque signale l'édifice disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
 
LE BOUFFAY ANCIEN CENTRE DE LA VILLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gite à la ferme de La poterie, 45450 Donnery (Loiret)
» Trouvée à cugnaux centre ville petite chatte tigrée
» Montréal - Une partie du Centre-Ville de nuit.
» Expo Narnia - Centre Eaton de Montréal
» La ville de LYON la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...  :: HISTOIRE : LES QUARTIERS MUNICIPAUX :: CENTRE-VILLE-
Sauter vers: