NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...

Quand Nantes se la raconte ... Son passé, son histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LA PATINOIRE DE LA RUE DU CALVAIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LA PATINOIRE DE LA RUE DU CALVAIRE   Lun 5 Sep - 17:09

LA PATINOIRE DE LA RUE DU CALVAIRE

Le bâtiment de Crucy devenu vacant, reprend pour quelques années sa vocation de marché couvert. Celui-ci sera finalement rasé pour laisser la place à l'édifice actuel conçu par l'architecte Alfred Marchand. Celui-ci s'expose sous la forme de deux façades à fronton en pierre blanche au nord et au sud, tandis que les murs latéraux présentent des arcades en fonte et un appareillage de briques rouges. Le nouveau marché couvert sera inauguré en 1902. Comme la plupart des immeubles de la rue du Calvaire, il subit les bombardements de 1943.

Dans les années 50, il abrite une fabrique de glace où viennent s’approvisionner les habitants du centre-ville encore dépourvus de réfrigérateur, pour rafraîchir leurs glacières. En 1964, la Ville dénonce le bail la liant à la société “Frigo nantais” pour l’exploitation d’un frigorifique dans les bâtiments du marché de Feltre. En février 1966, la société évincée propose d’aménager et exploiter dans le bâtiment une patinoire. Le conseil municipal du 25 novembre de la même année relève que cette proposition permet “de mettre un terme au contentieux engagé, sans qu’il en résulte aucune charge pour la commune” tout en offrant aux Nantais “une installation qui faisait défaut dans notre agglomération.”



Dès l’année suivante, les patineurs peuvent s’en donner à cœur joie : “Tout le monde s’est précipité pour l’ouverture, se souvient Marie-Laure, qui habitait rue du Calvaire à l’époque. Au début, les machines n’étaient sans doute pas assez puissantes. La première année, la patinoire est restée ouverte jusqu’au printemps mais la surface fondait, on patinait dans une flaque, alors ensuite elle ne fonctionnait qu’en hiver.” Plus tard, l’installation est améliorée et l’on peut patiner en toute saison, lors des séances publiques ou dans des clubs qui se partagent l’espace durant des créneaux horaires réservés. Mais la surface de glace est dimensionnée à l’échelle du bâtiment, et non aux normes olympiques, ce qui complique singulièrement l’entraînement des sportifs. La vieille patinoire, remplacée dans les années 80 par celle qui est installée dans le complexe du Petit-Port, cède la place à la grande enseigne de prêt à porter et à une librairie au 2ème étage, la librairie disparaîtra par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
 
LA PATINOIRE DE LA RUE DU CALVAIRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» calvaire de Rohantic, Elliant
» Le calvaire de Pontchateau
» Guéhenno : grand calvaire sculpté
» Le calvaire des vaches
» Calvaire de Guéhenno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...  :: HISTOIRE : LES GRANDS ÉVÉNEMENTS :: LE NANTES DISPARU...-
Sauter vers: