NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...

Quand Nantes se la raconte ... Son passé, son histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL NANTAIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL NANTAIS   Lun 14 Avr - 18:16

LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL NANTAIS

C’est au XIXe siècle que l’industrie devient le moteur de l’économie nantaise succédant aux premières manufactures du XVIIIe siècle. Les armateurs et grands commerçants y réinvestissent alors une partie des capitaux accumulés par la Traite Négrière et le commerce maritime européen. Au moment de la Révolution et de l’Empire, la crise des échanges accélère ce processus, et avec le retour de la paix, les importations des produits antillais, européens ou locaux alimentent les industries en matières premières.

En 1830, on compte 30 tissages de coton, 13 raffineries de sucre, 14 chantiers de construction navale, et les premières savonneries. L’industrie métallurgique est stimulée par le développement de la construction navale en fer et les chemins de fer après 1850. Les rives de la Loire et de l’Erdre sont des lieux privilégiés d’implantation. Si les tissages et le textile, concurrencés par d’autres régions disparaissent à la fin du XIXe siècle, d’autres productions s’imposent à côté de la métallurgie : les raffineries de sucre, la chimie puis les engrais.

La conserverie se renforce et les entreprises comme Amieux et Saupiquet prospèrent entre les deux guerres. Elles s’appuient sur les produits maraîchers et légumiers ou la transformation des poissons de l’ensemble breton. Les travaux d’approfondissement du chenal permettent aux plus gros cargos de remonter l’estuaire. Le période de la Première guerre mondiale lance les productions militaires, celles des moteurs dans les arsenaux et la construction ou reconstruction de la flotte militaire et civile.

Dans un autre registre, les succès de la biscuiterie (LU et BN) s’affirment grâce à une politique de qualité. La modernisation agricole demande encore plus d’engrais et les importations d’huile d’Afrique renforcent les productions des savonneries. Avant-guerre, plus de 100 usines de toutes branches emploient plus de 27000 travailleurs.

Certes, les crises se succèdent et les bombardements toucheront l’outil de production. Mais, dans les années 50, la reconstruction permet une relance des principaux secteurs : construction navale, métallurgie, agroalimentaire. Les constructions aéronautiques se développent à Bouguenais. Dans les années soixante-dix, les concentrations d’entreprises s’accélèrent, mais d’autres liées à l’automobile puis à l’informatique se décentralisent vers Nantes. Les plus grandes usines lorsqu’elles restent, s’installent à la périphérie dans les nouvelles zones d’activités. Les anciens sites industriels peuvent devenir des friches en attente de réutilisation, recevoir de nouvelles productions ou devenir espaces commerciaux et tertiaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
 
LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL NANTAIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseil de l'Arctique: le Canada veut promouvoir le développement industriel
» [Collection] Mobilier design typé industriel by MULLER
» Comment tester le développement microbien
» LYON - 2 décembre - Stand d'information élevage industriel
» Développement d'algue filamenteuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...  :: HISTOIRE : LES MUTATIONS URBAINES :: LES INDUSTRIES-
Sauter vers: