NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...

Quand Nantes se la raconte ... Son passé, son histoire !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES BOMBARDEMENTS DE MAI A AOUT 1944 - MALAKOFF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaissance
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Nantes

MessageSujet: LES BOMBARDEMENTS DE MAI A AOUT 1944 - MALAKOFF   Lun 5 Oct - 21:37

LES BOMBARDEMENTS DE MAI A AOUT 1944 - MALAKOFF

Les bombardements de l’année 1944 (de mai à août surtout) sont également dévastateurs. La gare de l’Etat, le quai Malakoff, la prairie de Mauves, Doulon, le Champ de Mars, le quartier de la Vertais et la cathédrale, jusque-là épargnée, sont touchés, l’Usine des eaux de la Roche est détruite.

À quatre reprises, le Quai Malakoff et la Prairie de Mauves ont eu à subir les bombardements (le 28 mai, les 6, 7 et 15 juin 1944). Ces bombardements alliés visaient les voies ferrées et les ponts afin de retarder la convergence des troupes allemandes vers le front de Normandie.



Témoignage : "Nous avons subi les bombardements en 1944. Le premier bombardement sur la prairie de Mauves est tombé le 28 mai à 1 heure du matin. Alors là, notre exploitation a été labourée de fond en comble, la maison a été bien ébranlée mais elle était encore habitable (…) Par contre, sur la prairie, il y avait une dizaine de trous de bombes à enfouir une maison de deux étages".

Témoignage : "Après ça a été les 6 et 7 juin en pleine matinée. Alors là le Quai Malakoff a vraiment pris. Les bombardements visaient la gare de Nantes et la ligne de chemin de fer qui partait sur Pornic. Ça n’a pas été du tout atteint, ils ont tout eu sauf la ligne et la gare. Au dernier bombardement du 15 juin 1944, en pleine matinée, le quai Malakoff a encore repris un coup sur la figure".

Témoignage : "Il y a eu le feu au moment des bombardements sur le quai de Lourmel, tout a été brûlé. Ma mère disait qu’elle avait vu flamber sa maison. Elle travaillait à la Manu et au moment du bombardement, ils se sont mis aux fenêtres et ils ont vu tout le quai flamber. Il est resté la maison Forgue, la maison à côté de là où sont les Compagnons maintenant".

Après ces bombardements, tout le monde est parti se réfugier en dehors de Nantes. Il y a eu très peu d’irréductibles qui sont restés.


Dernière édition par Renaissance le Jeu 21 Jan - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantes-histoire.forumactif.org
 
LES BOMBARDEMENTS DE MAI A AOUT 1944 - MALAKOFF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sardaigne-Aout 2008
» Traversée de Paris Aout 2010 (lourd à ouvrir)
» Billets d'avion pas cher - Aout 2011 avec Continental
» Equitalyon remplace lamotte d'aout
» En aout, bouturez les agrumes!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NANTES - AU FIL DE L'HISTOIRE...  :: HISTOIRE : LES GRANDS ÉVÉNEMENTS :: LE TRAUMATISME DES BOMBARDEMENTS-
Sauter vers: